Montier Festival Photo - Concours 2016 - Autres animaux sauvages de pleine nature

Biographie

459_pol-top-bart-bottom.jpg -

Bart VERCRUYSSE & Pol DEWULF

  Belgique
  

Amis ornithologues et botanistes de longue date, Bart Vercruysse et Pol Dewulf partagent une passion pour la photographie de nature qui les mène un peu partout en Europe.

Au printemps 2013, Bart part pour la première fois sur l'île de Skokholm, un caillou dans la Mer Celtique, tout près des côtes du Pays de Galles. Sous une pluie battante, au plus profond de la nuit, les hurlements "to-bac-co, to-bac-co" des Puffins des Anglais (Puffinus puffinus) retentissent. A la première lueur du jour, les nicheurs se cachent au plus profond de leur terrier et les autres oiseaux désertent l'île pour échapper à leurs prédateurs, les goélands. Il faudra attendre la tombée de la nuit pour que la magie recommence, mais photographier ces oiseaux de nuit - et en vol - est-ce vraiment possible ?

En 2014, lors d'un festival photo, Bart rencontre Eric Médard, un spécialiste de la photo animalière nocturne. Naît alors l'idée de faire équipe, pour tenter de relever le défi de la photo nocturne des oiseaux de mer sur l'île de Skokholm. En juillet 2015, après une semaine au rythme de 20 heures par jour sur le terrain, Eric et Bart sortent les premières images. Il y a même une surprise supplémentaire : ils réussissent à photographier l'Océanite de tempête (Hydrobates pelagicus) pendant ses vols nocturnes, au-dessus des zones de nidification.

En 2017, Bart veut retourner sur l'île de Skokholm. Eric travaillant sur d'autres projets, Bart cherche de l'aide et se tourne vers son ami, Pol Dewulf, en lui promettant une semaine de nuits blanches sur une île sauvage et ventée, dans la Mer Celtique et ... sans garantie de faire de bonnes photos. Là où tout le monde aurait décliné, Pol accepte. Bienvenue sur Skokholm. Bienvenue sur Dream Island !

Exposition

Skokholm est une petite île, située sur la côte sud-ouest du Pays de Galles. Malgré les nombreux naufrages de bateaux aux alentours, les rats et autres prédateurs ne sont jamais arrivés ici. Ceci explique pourquoi l'endroit est idéal pour la nidification des oiseaux de mer, qui, au cours de l'évolution, ont perdu leur mobilité sur la terre ferme, au profit de leur capacité à survivre sur les océans. Seule la nécessité de pondre les ramène à terre. Le marins ont longtemps pensé que les cris qui retentissaient sur l'île provenaient de marins perdus en mer. Ces cris nocturnes sont le fait des Puffins des Anglais. Leurs colonies sont ici les plus denses au monde : plus de 60 000 couples. La nuit, ils sont rejoints par des Océanites tempête, minuscules oiseaux de mer qui, en dehors de la période de nidification, volent sur tous les océans du monde. Depuis leurs nids, situés dans de petites cavités, les océanites émettent un bruit doux, qui a été comparé au chant des fées. Des Guillemots de Troïl et des Pingouins torda nichent également sur les falaises, en compagnie de près de 8 000 couples de Macareux moines, qui disputent les terriers aux Puffins. Il n'est donc pas étonnant que Skokholm soit reconnue comme étant l'une des colonies d'oiseaux de mer les plus importantes, de même que le premier observatoire d'oiseaux du Royaume-Uni.

Livres

Skokholm Dream Island

Skokholm Dream Island

  Auteur : Bart Vercruysse & Pol Dewulf
⋅⋅⋅⋅
  Éditeur : auto-édition
Your browser is out-of-date!

Update your browser to view this website correctly.Update my browser now

×