Montier Festival Photo - Concours 2016 - Autres animaux sauvages de pleine nature

Biographie

Concours Photo Montier

  

Le concours international de la photo animalière et de nature 2018 cette année c'est :

 2 tranches d’âges : - de 16 ans et + de 16 ans pour 10 catégories - 10 413 photos reçues - 1 288 photographes participants (1246 + de 16 ans et 42 moins de 16 ans)

31 nationalités représentées Algérie (3), Allemagne (12), Argentine (1), Australie (1), Autriche (1), Belgique (63), Belize (2), Brésil (3), Canada (12), Chine (2), Costa Rica (2), Chypre (2), Espagne (43), Estonie (1), Finlande (3), France (978) - (Réunion, Martinique), Grèce (1), Haïti (1), Hongrie (9), Inde (3), Italie (44), Luxembourg (6), Nouvelle-Zélande (1), Pérou (1), Pays-Bas (6), Portugal (2), Roumanie (1), Royaume-Uni (14), Russie (1), Suisse (49), USA-Alaska (6).

 Président du jury 2018 :

  • Monsieur Alexis ROSENFELD, Photographe

Membres du jury :

  • Monsieur Gilles BOEUF, Biologiste
  • Monsieur Thierry VEZON, Photographe
  • Monsieur Luca MELCARNE, Photographe, naturaliste
  • Monsieur Jean-Philippe ANGLADE, Directeur scientifique BIOSPHOTO

 Comité technique :

  • Régis FOURNEL (Coordinateur AFPAN « l’Or Vert »)
  • Maud POTIER (Chargée de mission, chargée des concours AFPAN « l’Or Vert », responsable pédagogique)
  • Stéphane DENIZOT (Club Léo Lagrange)
  • Anthony LEMAIRE (Club Léo Lagrange)
  • Pascal BOURGUIGNON (Déclic Editions)

Exposition

Retrouvez le palmarès 2018 du concours sur le site d'exposition de l'abbatiale.

Le mot du jury 2018 :

Le choix des organisateurs du Festival de Montier-en-Der était de mettre en place un jury « éclectique » : scientifiques, jeunes photographes, photographes plus anciens, un représentant d’agence photographique, des montagnards, des « merriens » et des terriens. Réunir ces mondes parfois éloignés pour une véritable cohésion autour de la photographie. Une diversité de regards et de sensibilités, d’expérience de vie, de maîtrise des analyses techniques et de l’expérience photographique.

Ce pari audacieux est une réussite. Le maître mot de notre jury est : COHERENCE. Nous nous sommes chamaillés sur quelques notes de divergence artistique. Cela a créé notre ambiance ! Nous avons été touchés par beaucoup de photos qui ont stimulé notre émerveillement, le sens de la beauté esthétique, la beauté simple de la nature. Pour autant, notre choix final sur « LA » photographie devait, selon nous, être bien plus que « belle » mais avoir du sens, être représentative de la fragilité de certains écosystèmes.

Évidemment, la photo qui remporte le premier prix est techniquement irréprochable mais surtout, elle nous permet de toucher du doigt ce que nous sommes en train de détruire, ce que peut-être, l’année prochaine, nous ne pourrons plus voir en Europe.

Ce choix de premier prix est le message du jury 2018 : photographe professionnel et amateur, utilisons nos qualités de « créateur d’émotion » comme vecteur de mobilisation et de transmission. Chaque geste compte, nos regards peuvent aider, faire réagir ou agir. Cependant, le vrai regret du jury est le manque d’attention de certains participants. Il est fort probable que des prix qui auraient pu être décernés, ne l’aient pas été car les photographes ont concouru dans les mauvaises catégories. Sans commentaire !

Gardons à l’esprit que nos choix restent relativement subjectifs. Aucune photo n’a été éliminée parce que « mauvaise » ; d’autres étaient simplement meilleures (selon nos critères). Chaque année cela change... Ne renoncez pas ! Participez encore plus nombreux l’année prochaine !

Nous avons eu tout au long de ce jury, de belles pensées pour Guy-Michel Cogné qui a souvent usé de son œil pertinent dans ce lieu amical, pour vous offrir les merveilleux palmarès des années passées. Merci à lui.

Your browser is out-of-date!

Update your browser to view this website correctly.Update my browser now

×