Mesures Sanitaires pour le Festival 2021

[:fr]Montier Festival Photo - Concours 2016 - Autres animaux sauvages de pleine nature[:]

Biographie

293_gorongosa-le-parc-de-lespoir.jpg -

Olivier GRUNEWALD

  France

  http://oliviergrunewald.photoshelter.com

  Conférenciers

  Olivier GRUNEWALD et Bernadette GILBERTAS réalisent des reportages, des livres et des documentaires sur la Nature, depuis plus de 35 ans et ont exposé de nombreuses fois au Festival de Montier en Der. Ils ont passé de nombreuses semaines dans le Parc de Gorongosa  (Mozambique), pour témoigner de ce projet engagé.

Conférence

   Samedi 20 novembre 2021

   20h30 - 22h00

 

Mozambique : Gorongosa, le parc de la réconciliation  Fleuron des safaris africains dans les années 60, anéanti par des années de guerre, le parc de Gorongosa renaît aujourd’hui de ses cendres, grâce au soutien d’un philanthrope américain. Au programme : réintroductions animales, suivis scientifiques, lutte anti-braconnage, mais aussi lutte contre le mariage précoce, la pauvreté, aide à l’éducation et au développement économique des populations. Territoire sauvage du Mozambique situé au sud de la vallée du Grand Rift, le parc de Gorongosa était, jusqu’à la fin des années 1970, l’écosystème le plus riche et le plus diversifié d’Afrique australe. Mais seize années d’une guerre sanglante débutée en 1977 ont anéanti ce havre grouillant de vie. En 1992, Gorongosa avait perdu 95 % de sa faune. Aujourd’hui, moins de trente ans après, le parc national renaît de ses cendres. Un exploit, dans un pays parmi les plus pauvres du monde. Derrière ce miracle, le dynamisme des écosystèmes et la collaboration entre le gouvernement mozambicain et un philanthrope américain autour d’une idée : faire de la zone protégée un moteur de développement pour les populations locales. Depuis 2004, l’engagement est total et sur tous les fronts. . Réintroductions d’espèces animales Coup de pouce au repeuplement du parc, les réintroductions ont débuté en 2006. Elles représentent au total moins de 500 animaux, gnous et buffles en majorité. La plaine inondable du parc est si dynamique que le repeuplement a été rapide. Aujourd’hui, la biomasse du parc atteint 80 % de son état d’avant-guerre. . Lutte contre le pillage des ressources naturelles Une armada de 303 rangers, incluant 12 femmes, sillonne quotidiennement le parc, chargée de lutter contre le braconnage. Depuis 2015, quelque 20 000 collets et 1500 pièges à mâchoires ont été détruits. .Laboratoire scientifique de pointe, anéanti puis ressuscité, le parc de Gorongosa, une des régions d’Afrique les moins étudiées sur le plan biologique, est ainsi devenu un formidable site de recherche scientifique à ciel ouvert. Grâce à son laboratoire de pointe installé sur le terrain, le parc est devenu une plaque tournante de l’activité scientifique et éducative au Mozambique. . Les populations au cœur du projet de réhabilitation, les mises en place de « cliniques mobiles » pour apporter des soins aux villages les plus reculés, « Clubs de jeunes filles » pour mettre un frein au mariage précoce, formation de « mamans modèles » pour conseiller les familles en matière de nutrition, de santé, de naissance, actions éducatives, création d’un millier d’emplois dans le parc, … tout est mis en œuvre pour que le développement du parc profite, avant tout, aux communautés locales. L’agroécologie pour éradiquer la pauvreté et maintenir les milieux naturels. Sur le mont Gorongosa, dernier bastion des rebelles de la Résistance Nationale du Mozambique, l’équipe du parc a décidé de rendre à la montagne l’opulente forêt pluviale qui couvrait autrefois ses versants et d’inciter les fermiers, durement touchés par la guerre, de se remettre à travailler leurs lopins de terre. Les caféiers sont alors plantés à l’ombre de jeunes plants de la forêt. Native. L’été dernier, 500 familles ont ainsi récolté plus de six tonnes de café. La vente de ce cru représente une chance - pour les habitants de la montagne - de sortir de la famine et de la peur. Année après année, le parc national de Gorongoza prend le chemin de la réconciliation, entre l’homme et la nature. Cette conférence est l'occasion de faire vivre un projet plein d'espoir, en parralèle de l'exposition présentée au Cosec.

Livres

ORIGINES

ORIGINES

  Auteur : Olivier Grunewald et Bernadette Gilbertas
⋅⋅⋅⋅
  Éditeur : Editions Paulsen
Your browser is out-of-date!

Update your browser to view this website correctly.Update my browser now

×