Montier Festival Photo - Concours 2016 - Autres animaux sauvages de pleine nature

Biographie

Hans SILVESTER

  Invités - Parrains

  La vocation a saisie Hans Silvester dès l’enfance. Né en 1938 en Allemagne, il fait ses gammes à quatorze ans dans l’atelier d’un photographe et obtient son diplôme trois ans plus tard. Il prend la route à travers l’Europe. En 1960, Camargue est publié avec un texte de Jean Giono. La Provence devient son port d’attache, il s’y installe en 1960. Les voyages se succèdent, reportages au long cour, patience et passion : à travers ses publications dans la presse, ses dizaines d’expositions et une cinquantaine de livres. Hans Silvester, s’affirme comme un ardent défenseur de l’écologie, Calavon « La rivière assassinée », un photographe animalier hors pair « Les Chats su soleil » « Les Cheaux de Camargue » La nature est sa seconde nature. On peut voir en lui le premier militant écologiste à s’être emparé de l’outil photographique comme d’une arme de persuasion. L’évolution des habitants d’un village basque ou saisisse les derniers rites des peuples primitifs en Ethiopie. Amoureux de la Terre, il est aussi des êtres qui la peuplent, y compris des animaux. Ses photos de chevaux ou de chats (un immense succès en librairie en témoignent. Son œuvre est un tout qui nous dit la beauté du monde et témoigne d’une grande indépendance. Hans Silvester ne cherche jamais l’effet, il choisit ses sujets et se laisse porter par la chance, Bonne fée dévouée à ceux qui, persévérants, la sollicitent. Ses images, choisies parmi des milliers, dessinent l’aventure d’un homme et de la création photographique.   Joëlle Ody  

Exposition

Dans les guerres civiles et dans les conflits régionaux d’Afrique , la kalachnikov est l’arme la plus meurtrière de ce continent. C’est également l’arme qui fait disparaître  les gros animaux d’Afrique. Tous les braconniers sont armés de kalachnikov, ces fusils automatique , une vrais arme de guerre , sont bon marchés  et très solides , ils sont fabriquées surtout en Russie , en Chine, mais également au Pakistan et dans d’autres pays . Les photos de l’exposition ont été réalisées dans la tribu des Surma , tout près de la frontière du Soudan du sud. Les guerriers de la basse vallée de l’Omo l’apprécient tant qu’ils la portent souvent comme unique parure : ils vont nu , mais ne se séparent pas de leur Kalachnikov .

Your browser is out-of-date!

Update your browser to view this website correctly.Update my browser now

×