Montier Festival Photo - Concours 2016 - Autres animaux sauvages de pleine nature

Biographie

Hans SILVESTER

  

Né en 1938 en Allemagne, Hans SILVESTER fait ses premières photographies à l’âge de 12 ans. Défenseur inconditionnel de la nature, il publie en 1960, un livre remarqué sur la Camargue avec un texte de Jean Giono. Membre de l’agence Rapho, ses derniers reportages l’ont amené en Inde, au Rajasthan où il a photographié les peuples du désert du Thar et l’incroyable bestiaire des fresques du Shekhawati.

Exposition

Dans les années 1970 à 1985, j’étais certainement le photographe qui s’est le plus intéressé aux problèmes de l’environnement. J’étais le premier à faire un grand reportage sur la déforestation en Amazonie. En 1990, j’ai publié mon premier livre sur l’eau, un cri d’alarme pour l’avenir de l’eau. 25 ans après, les problèmes de l’environnement ont changé, on en parle beaucoup plus, les problèmes continuent d’exister  dans des formes moins visibles, mais plus dangereux. Il me semblait que c’était le temps de remontrer mon travail sur l’environnement, en association avec des images de beautés. Ce qui m’a intéressé, c’est le contraste entre beauté et bêtise, la comparaison des deux montre bien l’agression de l’homme contre la nature.

Cette année, le festival de Montier a la volonté de montrer à nouveau ce travail, dans le cadre de Nature réelle nature rêvée, un projet élaboré cette année par le festival, pour proposer, à nos chères têtes blondes et leur entourage, un questionnement : interrogeons-nous sur notre place dans l’univers ! De la voie lactée, en redescendant sur la planète Terre, aux quatre coins de celle-ci, ou à la découverte du bassin de la Voire, au pas de notre porte, les richesses sont là, regardons, réfléchissons, protégeons cette nature si précieuse !

Your browser is out-of-date!

Update your browser to view this website correctly.Update my browser now

×