Montier Festival Photo - Concours 2016 - Autres animaux sauvages de pleine nature

Biographie

Fabrice NICOLINO

  Conférenciers

  

Né à Paris en 1955. Journaliste, écrivain et essayiste français, spécialiste de l’écologie. En 1984, il décide de se consacrer entièrement à ses activités d’écriture, auparavant il a exercé plusieurs métiers et divers “petits boulots”. Il a aussi vécu en Italie et voyagé sur tout le continent américain. Il a collaboré aux journaux suivants : /Femme Actuelle/, /Viva/, /Politis/, /Le Canard enchaîné/, /Télérama/, /Géo/, /Terre Sauvage/et /La Croix/. En 2007, il a ouvert un blog intitulé /Planète sans visa/sur lequel il publie régulièrement des billets d’humeur. Depuis janvier 2010, il écrit des articles sur l’écologie dans l’hebdomadaire /Charlie Hebdo/. En janvier 2015, il a été victime de l’attentat contre /Charlie./ Écologiste engagé, il a écrit de nombreux ouvrages qui dénoncent les ravages de l’industrialisation et de la mondialisation sur l’environnement. Son dernier livre, /Nous voulons des coquelicots/paru en septembre 2018 et coécrit avec François Veillerette est un manifeste pour la vie, l’appel des coquelicots.

   

Conférence

Fabrice Nicolino vous propose ici de revenir sur la genèse de ce projet. Il nous adresse à tous un message :

Nous voulons des coquelicots - Appel des 100 Les pesticides sont des poisons qui détruisent tout ce qui est vivant. Ils sont dans l’eau de pluie, dans la rosée du matin, dans le nectar des fleurs et l’estomac des abeilles, dans le cordon ombilical des nouveau-nés, dans le nid des oiseaux, dans le lait des mères, dans les pommes et les cerises. Les pesticides sont une tragédie pour la santé. Ils provoquent des cancers, des maladies de Parkinson, des troubles psychomoteurs chez les enfants, des infertilités, des malformations à la naissance. L’exposition aux pesticides est sous-estimée par un système devenu fou, qui a choisi la fuite en avant. Quand un pesticide est interdit, dix autres prennent sa place. Il y en a des milliers.

Nous ne reconnaissons plus notre pays. La nature y est défigurée. Le tiers des oiseaux ont disparu en quinze ans; la moitié des papillons en vingt ans; les abeilles et les pollinisateurs meurent par milliards; les grenouilles et les sauterelles semblent comme évanouies ; les fleurs sauvages deviennent rares. Ce monde qui s’efface est le nôtre et chaque couleur qui succombe, chaque lumière qui s’éteint est une douleur définitive. Rendez-nous nos coquelicots ! Rendez-nous la beauté du monde ! Non, nous ne voulons plus. À aucun prix. Nous exigeons protection.

Nous exigeons de nos gouvernants l’interdiction de tous les pesticides de synthèse en France. Assez de discours, des actes.

 

A vous tous, amoureux des coquelicots Merci, grand merci d’être là par milliers. Notre association, très récente, s’appelle Nous voulons des coquelicots. Elle comprend une quinzaine de bénévoles aux poches percées. Parmi elles une directrice de crèche (retraitée), des décorateurs, une étudiante, une céramiste, deux paysans, une enseignante, une psychanalyste, des membres d’ONG, deux journalistes. Elle a été portée sur les fonts baptismaux par Fabrice Nicolino et François Veillerette, qui signent en soutien un livre du même nom (Nous voulons des coquelicots) aux éditions Les Liens qui libèrent (LLL). Sachez-le avec certitude, nous n’avons pas un sou et nous piochons dans nos maigres réserves personnelles pour faire fabriquer un coquelicot en tissu que tout le monde ou presque portera dans les prochaines semaines. Pas vous ? L’Appel des coquelicots n’est pas notre propriété, mais celle de toute la société. Chacun d’entre vous doit comprendre qu’il ne s’agit pas d’une pétition, mais d’une obligation à agir ensemble. Signer est le début d’un long chemin au cours duquel nous montrerons ce que peut une société restée vivante, trop longtemps entravée, et empoisonnée. Amis, car vous êtes tous des amis, nous allons relever la tête et redevenir fiers de ce que nous sommes encore : des êtres humains qui préfèrent la vie au désastre en cours.

FAITES SIGNER MASSIVEMENT. VOS AMIS, VOS ENNEMIS, VOTRE GRAND-MERE, VOS ENFANTS, VOS VOISINS, VOS LOINTAINS. COMPTER 100 SIGNATURES PAR SIGNATAIRE. ON EN EST CE MATIN DU DEUXIEME JOUR A 60 000, CELA FERA 6 MILLIONS TOUT ROND. IDEAL. https://nousvoulonsdescoquelicots.org/


Your browser is out-of-date!

Update your browser to view this website correctly.Update my browser now

×