Montier Festival Photo - Concours 2016 - Autres animaux sauvages de pleine nature

Biographie

488_logo-rando-photo-montier.jpg -

Georges REYCHLER

  France

  http://www.rando-photo-montagne.fr

  

Cette passion de l’image, je la dois à ma sœur aînée qui, tout jeune, m’a sensibilisé à l’art à travers les œuvres de nombreux peintres et par le don de son appareil photographique. Originaire d’Aix-en-Provence, j’ai longtemps vécu, avec comme toile de fond, des tableaux impressionnistes de Paul Cézanne et la montagne Sainte-Victoire. Avec des amis, nous explorions les Alpes du Sud en pratiquant la randonnée, l'alpinisme, l'escalade en falaise, le ski de randonnée, dès que nous avions un peu de temps. Montagne et photo ont alors tracé ma voie comme les rails d’un chemin de fer.

A trente ans, l'appel de la montagne devenait trop fort: j’abandonnais mon travail de bureaucrate à Aix, pour faire une école de photographie et passer un Brevet d’Etat d’Accompagnateur En Montagne (AEM). Je vis en Savoie depuis 23 ans, période pendant laquelle j'ai guidé les vacanciers d’un village de vacances à travers cette nature qui m’est si chère, partageant mes passions des grands espaces montagnards et de la prise de vue photographique. Je me suis mis à la chasse photographique animalière depuis l'hiver 2015/2016, suite à une rencontre déjà ancienne: celle du Gypaète barbu.

Exposition

Je me suis mis à la chasse photographique animalière depuis l'hiver 2015/2016, suite à une rencontre déjà ancienne: celle du Gypaète barbu. Ce rapace est pour moi un symbole de la vie sauvage: liberté sans limite, participation à la "chaîne alimentaire" sans prédation. Il ne fuit pas l'homme, bien au contraire, quelquefois, il vient vous "saluer" en tournoyant autour de vous: moment magique, inoubliable! J'avoue que je suis devenu "gypaète addict" et j'organise de nombreuses randonnées, en fonction de sa présence. J’ai pu me consacrer à la photographie des gypaètes l’hiver 2015/2016… Professionnel de la montagne, homme de terrain depuis deux décennies, j’ai tissé un réseau de connaissances qui me renseigne sur la présence des rapaces en Vanoise : gardes du parc national, guides, accompagnateurs en montagne, pisteurs secouristes, moniteurs de ski, agents ONF, gardiens de refuge m’apportent de nombreuses informations, suite à leurs observations. Je mène une enquête personnelle depuis quatre ou cinq ans, pour savoir si les gypaètes que j'ai pu observer dans les vallées de Peisey, de Champagny-en-Vanoise et Pralognan la Vanoise sont les mêmes. Cette exposition est le fruit de mon travail.

Your browser is out-of-date!

Update your browser to view this website correctly.Update my browser now

×