[:fr]Montier Festival Photo - Concours 2016 - Autres animaux sauvages de pleine nature[:]

Biographie

Montier Photo Festival

Steve McCURRY et Jim BRANDENBURG animée par Matthieu RICARD

  Conférenciers

  

Depuis plus de 40 ans, Steve McCURRY est l’une des voix les plus emblématiques de la photographie contemporaine. Son travail est présenté dans de multiples magazines. Il a fait l’objet de plus d’une vingtaine d’ouvrages, et d’innombrables expositions lui ont été consacrées à travers le monde. Né dans une banlieue de Philadelphie, en Pennsylvanie, Steve McCURRY a étudié le cinéma à la Pennsylvania State University avant de travailler pour un journal local. Après plusieurs années de travail comme photographe indépendant, McCURRY fait le premier de ses nombreux voyages en Inde. Muni d’un sac contenant le strict nécessaire et d’un autre rempli de pellicules, il parcourt le pays et l’explore avec son appareil photo. Après plusieurs mois de périple, il parvient à traverser la frontière pakistano-afghane, avec l’aide de réfugiés afghans qui le font entrer clandestinement dans le pays jusqu’alors fermé à tous les journalistes occidentaux, à cause de l’invasion russe. Après des semaines passées avec les troupes moudjahidines, Steve McCURRY, les traits tirés, paré du costume traditionnel et d’une longue barbe, fait découvrir au monde les premières images du conflit en Afghanistan. Depuis lors, McCURRY a continué à produire des images étonnantes prises sur tous les continents, dans d’innombrables pays. Son œuvre aborde les conflits, les cultures « en voie d’extinction », les traditions anciennes et la culture contemporaine, tout en conservant toujours l’élément humain qui a donné toute sa puissance au célèbre portrait de la jeune réfugiée afghane.

Jim BRANDENBURG, originaire du Minnesota (États-Unis), a commencé, dès l’adolescence, une carrière musicale en jouant avec les musiciens Chuck BERRY et les EVERLY BROTHERS. Il s'est rapidement tourné vers la photographie, en raison de son amour pour le monde naturel. Après avoir travaillé pour des quotidiens, il a fait ses débuts au National Geographic en filmant l'émission spéciale Strange Creatures of the Night en 1973. Il a filmé et produit le documentaire White Wolf, dont la première a eu lieu au festival du film de Sundance en 1986. Tout au long de sa carrière, Jim BRANDENBURG a photographié et écrit de nombreux articles pour le magazine National Geographic, en tant que photographe contractuel. En 2003, pour la première fois de son histoire, le magazine a publié son reportage Boundary Waters, entièrement en photographie numérique. Puis en 2016, il publie l’article 93 Spring Days contenant le plus grand nombre de photographies (93) jamais publiées par le magazine. Parmi les livres qu’il a publiés, ses best-sellers incluent : Brother Wolf, White Wolf, Chased by the Light, et Looking for the Summer. Des tirages limités sont proposés en maisons de ventes aux enchères et sur photoby.fr. Jim BRANDENBURG a également tourné les vidéos quotidiennes pour la web-série documentaire Nature365, visible sur nature365.tv. Sa plus grande fierté est d'avoir préservé à jamais, grâce à la BRANDENBURG Prairie Foundation, 5 km² de prairie originelle (Touch the Sky Prairie) du paysage de son enfance et de la forêt boréale, autour de sa résidence dans la forêt de Ravenwood.

Matthieu RICARD, Moine bouddhiste, auteur, photographe, scientifique, et fondateur de projets humanitaires en Asie. « La vie spirituelle de Matthieu et son appareil photo ne font qu’un, de là surgissent ces images fugitives et éternelles » — Henri CARTIER-BRESSON. Après un premier voyage en Inde en 1967 où il rencontre de grands maîtres spirituels tibétains, il termine son doctorat en génétique cellulaire à l’Institut Pasteur et s’installe dans l’Himalaya en 1972. Il réside principalement au monastère de Shéchèn au Népal et a voyagé plus de vingt fois au Tibet. En tant que photographe, Matthieu RICARD a publié, en français, L’esprit du Tibet ; Himalaya Bouddhiste (avec Olivier et Danielle FÖLLMI) ; Moines danseurs du Tibet ; Tibet : regards de compassion ; Bhoutan : terre de sérénité ; Un voyage immobile : L’Himalaya vu d’un ermitage ; 108 sourires ; Hymne à la beauté ; Visages de paix, terres de sérénité ; Un demi-siècle dans l’Himalaya, et récemment, Émerveillement, tous aux Éditions La Martinière, ainsi que plusieurs albums de photos à l’étranger. Ses livres ont été traduits en 23 langues. Il a aussi traduit plusieurs ouvrages du Tibétain, dont, Shabkar, autobiographie d’un yogi tibétain ; et Le Vagabond de l’Éveil. Il dédie l’intégralité de ses droits d’auteur à l’association humanitaire qu’il a créée, Karuna-Shechen (www.karuna-shechen.org) qui vient en aide à plus de 300 000 personnes, annuellement au Népal, en Inde et au Tibet, dans le domaine de l’éducation, la santé et les services sociaux.

Conférence

   Samedi 19 novembre 2022

   18h00 - 19h30

 

Rejoignez-nous pour une conversation avec des photographes de renommée mondiale, Steve McCURRY et Jim BRANDENBURG, à l'occasion de leurs expositions au festival Montier en Der. Ils s'engageront dans une conversation exclusive, détaillant l'évolution de leur travail sur la représentation des humains et des animaux dans leur habitat.

Steve McCURRY et Jim BRANDENBURG discuteront également, de la façon dont le changement climatique est devenu un aspect crucial pour raconter des histoires, et de l'importance de sensibiliser par la photographie.

Cet échange sera animé par Matthieu RICARD.

Conférence en partenariat avec la MAIF, la ville de Saint-Dizier et l'AFPAN "l'Or Vert"

 

Lien de réservation ici : maif-evenements.fr/montier-2022

 

Your browser is out-of-date!

Update your browser to view this website correctly.Update my browser now

×