ATTENTION : LE FESTIVAL EST REPORTE EN 2021, DU 18 AU 21 NOVEMBRE

[:fr]Montier Festival Photo - Concours 2016 - Autres animaux sauvages de pleine nature[:]

Biographie

209_akg3961368.jpg -

Sabrina et Roland MICHAUD

  France

  Parrains - Invités

  

Roland Michaud est né en 1930 à Clermont-Ferrand et Sabrina Michaud en 1938 à Rabat au Maroc. Dès le début des années 50, Roland a la passion du voyage et, avec le vélo de randonnée que ses parents lui ont offert pour l’obtention de son baccalauréat, il entreprend un périple de 85 jours en Europe du Nord qui le conduira jusqu’en Laponie. Il en rapporte ses premières photographies en noir et blanc avec un appareil Kodak ayant appartenu à son grand-père. Voyage et photographie sont étroitement associés dès le début. Après un séjour d’études en Angleterre, il entreprend en 1955 avec son frère cadet Jean- Claude un tour du Moyen-Orient en auto-stop, où Roland prend ses premières photos couleurs. Les deux jeunes voyageurs racontent leur aventure dans un récit resté inédit : École buissonnière en Perse. En 1956, Roland effectue son service militaire au Maroc où il se passionne pour la civilisation musulmane et où il fait la rencontre de sa vie, Sabrina, jeune étudiante marocaine qu’il aborde en lui demandant ingénument : « Mademoiselle, aimez-vous les voyages ? ». Roland et Sabrina se marient en 1958. C’est non seulement le début d’une histoire de couple, mais aussi d’une histoire de voyages au long cours où chacun complète l’autre, où chacun photographie au point qu’il n’est plus possible de distinguer lequel de l’autre a pris telle ou telle photographie. Cette symbiose humaine et artistique est unique dans toute l’histoire de la photographie. Roland et Sabrina s’installent ensuite à Paris où Roland enseigne l’anglais au lycée Janson-de-Sailly, mais leur désir de voyager est trop fort et en lisant Les Mille et Une Nuits, ils rêvent d’une existence plus colorée et plus lumineuse. En 1960, le couple se lance en 2CV Citroën dans une expédition photographique, en Éthiopie et en Afrique Orientale, qui dure 17 mois. Cette aventure leur vaut le prix Citroën pour la qualité de la documentation photographique rapportée. Ils publient leurs premiers reportages dans la presse. En 1964, au volant d’un véhicule 4x4 autrichien, ils mettent le cap sur l’Asie ; cette expédition à travers l’Asie continentale durera 4 ans et demi et les mènera de Paris à Singapour. Ils apprennent lors de ce grand voyage à prendre leur temps, à s’immerger dans les cultures et les pays qu’ils visitent, à attendre la bonne lumière, avant de faire une photo. Ils font du voyage un art de vivre. En 1969, naît leur fils Romain qui dès l’âge de 4 ans les accompagne en Asie. Cette année là, ils publient leur premier livre sur l’Afghanistan, véritable choc esthétique et éditorial puisqu’il révèle la beauté d’un pays très méconnu du public occidental. Au cours de l’hiver 1970-1971, c’est la réalisation de leur grand reportage, celui qui a marqué des générations de photographes voyageurs : une expédition à travers les immensités montagneuses et glacées du Pamir afghan où Roland et Sabrina partagent avec les Kirghizes la rude vie d’une caravane de chameaux, se déplaçant sur les rivières gelées à 4 000 m d’altitude. Ce mythique reportage paraît dans le National Geographic américain en 1972 sous le titre « Caravane d’hiver sur le toit du monde ». En 1977, les éditions du Chêne publient Caravanes de Tartarie dont le tirage atteint les 100 000 exemplaires. C’est la consécration! Dès lors, avec lenteur et rigueur, le couple se consacre aux civilisations de l’Islam, de l’Inde et de la Chine. Les Michaud poursuivent inlassablement une quête de beauté et de permanence de l’essence des choses à travers les civilisations en photographiant des miroirs : photographies de scène de la vie et miniatures ou peintures se font écho et se répondent à des siècles de distance. Restés fidèles à la photographie argentique et toujours en activité et poursuivant leur travail photographique, ils ont récemment publié trois livres:L'Asie des Tartares aux Éditions Gallimard et Les Mille et Une Nuits aux Éditions du Seuil en 2011 et, en octobre 2015, leur monographie aux Editions de La Martinière Voyage en quête de lumière. C’est l’éternelle beauté du monde qu’ils photographient avec constance depuis plus d’un demi-siècle. Les photographies de Roland et Sabrina Michaud sont diffusées par l’agence akg-images Paris, Berlin, Londres.

Exposition

Au cours d’une vie de soixante années de voyages (1955-2015), Roland et Sabrina Michaud ont aimé écrire avec la lumière et partager leurs émotions pour témoigner de la beauté du monde, visages et paysages confondus. Inspirés par les oeuvres picturales du passé, ils ont souhaité retrouver partout la vie en perpétuel mouvement et l’homme toujours identique à lui-même avec deux yeux et un seul coeur. Malgré les vicissitudes de l’histoire, les changements de mode et les prodigieux bouleversements technologiques, ils ont constaté que quelque chose d’essentiel perdurait dans les formes, les couleurs, les ambiances et les us et coutumes. Cette continuité les a conduit à s’intéresser à l’archétype : le berger avec son bâton et ses moutons, le troubadour avec ses chansons et la Madone donnant le sein à l’enfant Jésus. Ils se sont mis en quête du Prophète, du Sage, du Saint. Pour s’aider, ils ont trouvé un outil symbolique, un objet magique, le miroir qui réfléchit et qui fait réfléchir. Le Miroir est devenu pour eux une clé leur permettant de s’ouvrir à d’autres cultures, à dépasser l’anecdotique pour atteindre l’universel. Ils ont pu dès lors relier le passé au présent et l’art à la vie et au-delà de la multiplicité appréhender l’unité du monde. Ils ont tenté de capter les reflets de la beauté éternelle dans le bleu du ciel et de la mer, le regard d’un sage et le sourire d’un enfant. A travers leur trentaine d’ouvrages photographiques, ils n’ont jamais cessé de s’émerveiller. Leur oeuvre, couronnée en 2015 par le Prix International de la Photographie Albert Kahn et la publication d’une monographie aux Editions de La Martinière, pourrait se résumer en trois miroirs qu’ils ont mis une vie à réaliser : l’Orient dans un miroir, l’Inde dans un miroir et la Chine dans un miroir. Ces miroirs traduisent l’authenticité, la continuité et l’universalité de trois grandes civilisations. L’Inde dans un miroir, épuisé depuis 26 ans, est publié cet automne 2016 sous une forme entièrement nouvelle par les Editions Hozhoni. Roland et Sabrina Michaud sont représentés par l’agence akg-images Paris Berlin Londres.

Your browser is out-of-date!

Update your browser to view this website correctly.Update my browser now

×