ATTENTION : LE FESTIVAL EST REPORTE EN 2021, DU 18 AU 21 NOVEMBRE

[:fr]Montier Festival Photo - Concours 2016 - Autres animaux sauvages de pleine nature[:]

Biographie

184_logo_3000px.jpg -

Jean-Jacques AUDUBON

  France

  http://www.photoby.fr

  Parrains - Invités

  

Jean-Jacques AUDUBON (ou John James AUDUBON, aux États-Unis), né le 26 avril 1785, aux Cayes (Saint-Domingue) et mort le 27 janvier 1851 à New York, est un ornithologue, naturaliste et peintre américain d'origine française, naturalisé en 1812 et considéré comme le premier ornithologue du Nouveau Monde. Il est élevé à Couëron près  de Nantes où il se passionne, dès son enfance, pour l’histoire naturelle.

En 1803, son père lui obtient un faux passeport qui lui permet de se rendre aux États-Unis. Il descend le Mississippi avec son fusil, sa boîte de couleurs et son assistant, dans l'intention de trouver et de peindre toutes les espèces d'oiseaux d'Amérique du Nord. Il mène, à partir de 1810, une vie errante de chasseur, tout en observant la nature avec amour, en décrivant et en illustrant la flore et la faune, en particulier les oiseaux, avec grand talent. Ses oiseaux sont représentés de façon vivante, dans leur habitat naturel. Cette disposition contraste avec les représentations empesées de ses contemporains.

En 1826, il débarque à Londres, avec son portfolio. Son succès est immédiat. Il est fêté comme « l'homme des bois américain » et récolte suffisamment d'argent pour publier "Les Oiseaux d'Amérique", entre 1830 et 1839. Son ouvrage, remarquable par l'exactitude des détails et par la beauté de l'exécution, se compose de quatre volumes, contenant 435 planches, grandeur nature peintes à la main. Le roi George IV compte parmi ses admirateurs enthousiastes.

AUDUBON est élu, membre de la Royal Society, suivant ainsi Benjamin FRANKLIN, qui en fut le premier membre américain. Il adjoint à ses "Oiseaux d'Amérique" les "Biographies ornithologiques" (Édimbourg, 1831-1839, 5 volumes in-8), qui contiennent la description de la vie de chaque espèce représentée. Cet ouvrage est rédigé en collaboration avec l'ornithologue écossais William MACGILLIVRAY .AUDUBON poursuit ses expéditions en Amérique du Nord et achète une propriété sur l'Hudson, aujourd'hui AUDUBON Park. De retour dans sa patrie, il entreprend, avec le concours du docteur John BACHMAN (1790-1874), la description des mammifères, les "Quadrupèdes vivipares d'Amérique du Nord" , qui paraît à New York en 1850. Le livre est achevé par ses fils et sa femme. John James AUDUBON est sans doute enterré au cimetière de Trinity Churchyard, à New York, où se trouve un imposant monument érigé en son honneur.

Exposition

L’exposition est basée sur "Les Oiseaux d'Amérique" (The Birds of America) un ouvrage de l'ornithologue, naturaliste et peintre américain Jean-Jacques AUDUBON (1785-1851), publié entre 1827 et 1838.

L'ouvrage est constitué de planches ornithologiques de très grande taille, représentant les divers oiseaux vivant aux États-Unis. Les tirages de l’exposition font la taille du livre !

Jean-Jacques AUDUBON s'installe dans l'Ouest,  en 1808 : il commence à repérer les diverses espèces d'oiseaux. En 1810, il rencontre l'ornithologue Alexander WILSON : AUDIBON forme alors le projet de représenter ces espèces et y travaille, à partir de 1820. Il parcourt alors, l'ensemble des États-Unis, découvrant , au passage, vingt-trois espèces d'oiseaux. Il en résulte 435 aquarelles, qui ont alors un grand intérêt scientifique, mais sont également remarquées pour leurs qualités artistiques.

Ces aquarelles sont ensuite gravées, grâce au procédé de l'aquatinte, par Robert HAVELL Sr. et Robert HAVELL Jr. Les oiseaux sont représentés grandeur nature, ce qui fait de l'ouvrage le plus grand livre illustré ancien, du monde (format double-éléphant-folio, soit environ 96 × 66 cm). Ces planches, coloriées à la main, sont recueillies dans "Les Oiseaux d'Amérique", qui paraît à Londres, en 4 volumes, de 1827 à 1838.

L'ouvrage est tiré à 200 exemplaires. Il n'en subsiste plus aujourd'hui que 119 exemplaires complets (dont 108 sont conservés dans des institutions publiques), les autres ayant été dispersés, lors de la vente séparée des gravures. L'ouvrage est considéré comme l'un des plus coûteux de l'histoire de l'édition.

En 2010, un des rares exemplaires appartenant à des collections privées a été adjugé pour 8,6 millions d'euros, lors d'une vente aux enchères organisée par la maison Sotheby's à Londres. Un autre exemplaire avait déjà été adjugé pour 7 millions d'euros, en 2000. AUDUBON a ensuite rédigé "435 Vies d'oiseaux" (Bird Biographies), pour accompagner les planches de l'édition in-octavo, qui fait suite à l'édition originale. Les aquarelles originales sont conservées à la New-York Historical Society, qui les a achetées à la veuve d'AUDUBON.

Your browser is out-of-date!

Update your browser to view this website correctly.Update my browser now

×