Montier Photo Festival

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

Vous souhaitez découvrir ou redécouvrir l’exposition “La Nature dans la peau” de Christophe COURTEAU qui était exposée au 23ème Festival Photo Montier ?

C’est possible ! Etendues Sauvages présente l’exposition à l’espace Paul et André VERA de Saint-Germain-en-Laye (2 rue Henri-IV) jusqu’au 26 janvier !

 

Ouverture de l’exposition :
Du mercredi au vendredi de 14h à 19h / Samedi et Dimanche de 15h à 19h.

Entrée gratuite

 

Quelques mots de Christophe Courteau : 

« LA NATURE DANS LA PEAU, un tout nouveau projet photographique sur le thème de la peau des animaux, simple excuse artistique et photographique pour parler de BIODIVERSITÉ. Ce mot, biodiversité, est aujourd’hui revenu à la mode et utilisé à toutes les sauces, bonnes mais aussi mauvaises.

En ce qui me concerne, ce concept de biodiversité, je le porte depuis mon plus jeune âge, mais à l’époque on appelait ça autrement.
J’ai grandi à la campagne avec l’amour de la nature, de la diversité des formes, des espèces, des fonctions, des adaptations, des couleurs, des textures etc… J’en ai fait une ligne de vie. Je l’ai étudiée à l’Université pour mieux la comprendre et l’appréhender.

Le projet LA NATURE DANS LA PEAU est tout simplement une autre approche du vivant pour susciter l’émerveillement, la curiosité, la réflexion, la prise de conscience et de recul intellectuel sur notre place dans la nature. Sur notre avenir aussi.
Au Festival de Montier-en-Der de novembre 2019 où était présentée pour la première fois l’exposition, il fallait voir les scolaires se prendre immédiatement au jeu pour trouver à quel animal pouvait bien appartenir de telles écailles ou d’aussi jolies plumes. C’est d’ailleurs pour les enfants que j’ai inséré, l’air de rien…. à l’entrée de l’expo, un poisson rouge en très gros plan. Poisson que beaucoup d’adultes ont eu peine à reconnaître, mais que la plupart des enfants ont reconnu en un clin d’œil !

Ecailles, plumes, peaux nues, pelages, piquants, la peau des animaux vue de près, de très près même, raconte tout simplement le vivant.
Le génie de la Nature est là, devant vous. Il suffit de sortir l’œil du viseur de l’appareil photo et de contempler.
La photo n’est qu’un OUTIL, surtout pas une fin en soi.
La photo n’est qu’un média, le photographe est un ambassadeur et rien d’autre.
L’artiste n’est pas celui qui déclenche, non l’artiste c’est cette force de codage de l’ADN, cette force de l’évolution que l’on a tant de peine à comprendre et à défendre.
Regardez de près les ailes d’un papillon d’Amérique centrale, un pelage d’antilope africaine ou les piquants du hérisson de votre jardin. Tout n’est que pureté, élégance, la perfection de la Nature est là, devant vous.

Comment expliquer que certaines écailles soient blanches au milieu d’autres exclusivement noires, regardez comment les poils des mammifères s’organisent sur leur pelage… Observez le dégradé subtil des couleurs des plumes de perroquet… Approchez-vous et regardez attentivement ce que l’on détruit chaque jour d’avantage. Et encore, sur ce projet, je n’aborde pas le monde végétal.
Mais tout est lié, tout est magnifiquement génial ! »

www.lanaturedanslapeau.com/

Your browser is out-of-date!

Update your browser to view this website correctly.Update my browser now

×